2015 Lorraine Vosgienne

https://goo.gl/photos/C7Qs4oNarr3PQ83L9

Col de la Schlucht : Le Jardin d’altitude du Haut Chitelet

Jardin botanique,  labellisé Jardin Remarquable.

Situé à 1228m d’altitude,  le jardin du Ht Chitelet , à proximité de la route des crêtes, est entièrement consacré à la flore des montagnes et regroupe plus de 2500 espèces. C’est le long de la  Vologne, qui prend sa source dans ce jardin ,sur un hectare et demi ,que des rocailles thématiques accueillent les plantes des massifs européens, d’Amérique, d’Asie etc… avec toutefois une place privilégiée pour la flore vosgienne .C’est le plus riche jardin de plantes d’altitude de France.

   

 Granges sur Vologne : Le Jardin de Berchigranges

Jardin botanique et contemporain, le jardin de Berchigranges est un jardin de moyenne montagne par excellence, qui regroupe sur plusieurs hectares des variétés de plantes venues de l’Himalaya, d’Irlande, d’Amérique du Nord … dans un écrin parcouru par de nombreux ruisseaux , le tout dans un esprit jardin de « cottage ». C’est plus d’une douzaine de jardins à thème, agrémentés de ponts, de plans d’eau et cascade, qui mettent en valeur la présence de plantes diversifiées, avec une prédilection pour les narcisses, les pavots bleus de l’Himalaya, les primevères asiatiques, les hydrangéas paniculata

St Dié des Vosges : Jardin de Madame Daunant

Sur 5000 m2, de terrain en pente, ancien pré à vaches, notre jardinière  a réalisé des terrasses sur lesquelles elle a crée un jardin de curé, des roses anciennes, des graminées, des vivaces, et arbustes.

Autrey : Jardins de l’abbaye Notre Dame

Sur les 4 hectares du domaine, replantés à partir de 1982, les jardins de l’abbaye offrent  la découverte d’une  cour d’honneur avec jardin à la française, d’un jardin de « Curé » de 12 carrés avec un jardin blanc dédié à la vierge, d’un jardin de simples, d’ un jardin d’hydrangeas, puis d’un jardin à l’anglaise parcouru de ruisseaux avec de nombreuses plantes de terre acide, ainsi que d’un arboretum , remarquable par ses harmonies de teintes.

Gerbéviller : Parc et Jardins du Château

L’ensemble du domaine est protégé au titre des MH et classé comme site naturel. Il porte le label « Jardin Remarquable » .

Parc de 23 hectares, il est parcouru dans toute sa longueur par la rivière la Mortagne. Dessiné par l’architecte Berthault, paysagiste de Napoléon Ier, en 1820. Type des jardins agrandis à l’échelle du paysage, il offre une ample composition en « Y » comme les affectionnait Claude Gellée dit Le Lorrain. Un rare Nymphée du XVIIe siècle et le « Pavillon rouge » dessinés probablement par Clément II Métezeau, vers 1620, constituent d’étonnantes fabriques  mises en valeur par la présence d’essences remarquables .Le jardin potager et celui de fleurs sont des créations de la fin du XIX° siècle. Ils sont conçus en « chambres » délimitées par des murs, avec un « corridor » pour les fruitiers en espalier.